11042670_10152788799052695_7124036217012938169_n

At First Light

Liant chants traditionnels irlandais avec la puissance et la délicatesse des cornemuses irlandaises, du violon, des flûtes, de la guitare, du bouzouki et du bodhrán, At First Light crée un paysage sonore qui emporte le public dans un voyage de découverte allant des racines vers l’avenir de la tradition irlandaise.

En 2001, John McSherry et Michael McGoldrick, fondateurs de Lúnasa, mettent à nouveau leur énergie créative en commun et produisent ce qui deviendra un enregistrement collaboratif acclamé par la critique. L’album « At First Light » est un succès international immédiat et est couronné par le journal Irish American News « Meilleur album traditionnel 2001 ».

Le duo est très rapidement invité à jouer dans les festivals et à se produire en salle, et, afin de compléter l’affiche, fait appel aux services de Dónal O’Connor, « le violoniste prodige de Dundalk » et de Paul McSherry, frère de John, ancien du groupe Tamalin. Il va sans dire qu’une longue tournée commence pour les quatre musiciens.

En 2004, Michael McGoldrick quitte le groupe pour poursuivre ses projets personnels et peu de temps après, la cornemuse irlandaise et le bodhrán de Francis McIlduff (du célèbre clan McPeake) se joignent au groupe. C’est à cette période que le groupe adopte le nom At First Light. Les représentations live du groupe sont maintenant enrichies d’un duo de cornemuses, apportant une dimension nouvelle qu’on n’avait plus entendue depuis la grande époque des Moving Hearts.

En 2006, l’album « Tripswitch » sort dans les bacs et est lui aussi acclamé par la critique. Décrit par le magazine Living Tradition comme « perfection acoustique », l’album inclue les interprétations de deux nouveaux musiciens : Tony Byrne de Dublin à la guitare, et Ruben Bada des Asturies au bouzouki.

Plusieurs guitaristes et joueurs de bouzouki se sont joints ponctuellement au groupe d’Ulster depuis sa création, notamment Tony, Ruben, Paul McSherry, Alan Burke et plus récemment Michael McCague. Bien que le cœur du groupe reste constant, avec John, Dónal et Francis, ces talentueux joueurs d’instruments à cordes sont, d’une certaine façon, devenus membres associés, jouant et enregistrant avec le trio quand l’opportunité se présente.

2010 voit la collaboration de At First Light avec un autre grand guitariste, le mondialement célèbre Bob Brozman, et s’ensuit la production de l’album « Six Days in Down ». Un autre succès.

La même année, durant ses concerts à travers l’Irlande et l’Europe, At First Light présente à son public enthousiaste la chanteuse et violoniste Ciara McCrickard. Considérée comme l’une des meilleures jeunes chanteuses du pays, Ciara introduit dans le nouveau millénaire les origines de la grande tradition des chants d’Ulster, ayant appris auprès de plus d’un grand maître.

En mars 2012, Le groupe sort un nouvel album « Idir » à nouveau unanimement salué par la critique. Une nouvelle série de tournée est engagée.

John McSherry – Uilleann Pipes, Whistles

Donal O’Connor – Fiddle, Claviers

Francis McIlduff – Uilleann Pipes, Bodhran, Whistles

Ciara McCrickard – Chant, Fiddle

Guest : Michael McCague/ Tony Byrne/Paul Meehan – Guitares, Bouzouki

Irish Music Magazine – « Des musiciens irlandais de la plus grande classe »

The Scotsman – « Quand les cornemuses et violons, soutenus par des cordes percutantes, créent une envolée enivrante, ils nous rappellent les Moving Hearts »

RTE Lyric FM – « L’énergie, la virtuosité et l’imagination de At First Light lui a gagné une réputation mondiale, avec une poignée de récompenses internationales à l’appui »

Folkworld – « De la musique traditionnelle qui a sa place au 21ème siècle »

The Irish Times – « La musique traditionnelle irlandaise prend un bon coup de pied dans le derrière avec cette brochette de rêve faites de violons, cornemuses et voix cristallines. Une rencontre entre The Pixies et Planxty ? Voilà une idée intéressante»